Ce qu’il faut savoir sur l’assurance pour chien

L’assurance pour chien aide un propriétaire à couvrir certains frais de traitements vétérinaires si son animal se blesse accidentellement ou tombe malade. Les compagnies d’assurances pour animal de compagnie pourront aussi également payer si le chien est volé, perdu, meurt ou cause un préjudice à un tiers ou un dommage à ses biens.

Comment fonctionne l’assurance pour chien ?

Comme l’assurance-maladie humaine, une assurance pour chien permet à un propriétaire de bénéficier d’une réduction de certains coûts relatifs à la santé de son chien. Il a la possibilité de faire le choix parmi divers niveaux de couverture, tous les plans coûtent une prime annuelle ou mensuelle selon le montant de couverture qu’il choisit. Certains plans sont conçus pour couvrir des scénarios de base tels que les blessures et les accidents. Tandis que certains incluent les conditions héréditaires/génétiques, les blessures et les accidents, d’autres couvrent uniquement les accidents. Lorsque les couvertures offertes sont complètes, les souscripteurs doivent s’attendre à ce que les coûts soient élevés. L’assurance pour chien est relativement simple, contrairement à l’assurance santé humaine qui semble difficile à décoder et nécessite l’intervention d’un professionnel pour l’expliquer. Les niveaux sont simples à comparer, les politiques sont faciles à saisir et les souscripteurs peuvent obtenir des devis sur mesure sans engagement auprès d’un certain nombre de compagnies d’assurances pour trouver facilement les offres intéressantes et les tarifs avantageux. Vous pouvez Voir ici pour en savoir plus sur l’assurance pour chien.

Que couvre l’assurance pour chien ?

Les assurances pour chien couvrent certains frais médicaux ainsi que les frais de vétérinaire. Si le propriétaire est hospitalisé et qu’il n’y a personne d’autre pour s’occuper de son chien, l’assurance pour animal de compagnie pourra généralement payer pour que ce chien soit placé dans un chenil ou une chatterie. Sa police d’assurance peut payer si son animal de compagnie cause des préjudices à des tiers ou à leurs biens. Elle couvre les dépenses et les frais juridiques. Certaines polices peuvent aussi offrir une couverture adaptée si les chiens tombent malades, sont impliqués dans des accidents ou ont besoin de soins vétérinaires à l’étranger. Certaines compagnies d’assurance imposent une limite d’âge, généralement de cinq à neuf ans pour les chiens. Lorsque l’âge d’un chien dépasse cette limite, le propriétaire est obligé de contribuer aux frais. 

Dans certains cas, les propriétaires doivent choisir une assurance complémentaire pour chien contre certaines maladies comme le cancer. Les termes inclus dans les exclusions sont :

  • L’état qui résulte d’un défaut de développement normal au début de sa vie. Celui-ci est généralement structurel, comme une anomalie cardiaque, une fente palatine ou une queue pliée, provoqué par un mauvais positionnement, des toxines ou une réaction à des médicaments, des agents infectieux ou un traumatisme lors de son développement dans l’utérus.
  • Une affection héréditaire pouvant être évidente à la naissance. Elle peut être une anomalie du développement osseux, certaines affections oculaires, une dysplasie du coude ou de la hanche.
  • Une condition innée qui se produit dans toutes les races, souvent causée par une mutation ou par consanguinité. Elle peut concerner la surdité, la fente palatine et la déformation des membres.